Le blog de Castel Immo à Seilh et Grenade
27 sept

Le point sur la chute des taux immobiliers à Grenade !

M

Les taux continuent leur chute, encore et encore, toujours plus bas. Il n’y a pas si longtemps, vous pouviez emprunter à 2% sur 20 ans et déjà c’était exceptionnel. Mais depuis les choses se sont accélérées. Selon l’Observatoire crédit logement, «la baisse a été rapide, jusqu’à des niveaux inconnus jusqu’alors : 1,69% en moyenne sur le 2e trimestre 2016, 1,62 % en juin, soit 3,5 fois moins qu’au début des années 2000. C’est une répercussion de la faiblesse des taux constatés sur les marchés obligataires et qui exprime les conséquences des orientations monétaires des banques centrales et les comportements anxiogènes des investisseurs (l’effet Brexit) ». Vous aimeriez acheter un bien immobilier à Grenade ? Voyons pourquoi il faut concrétiser rapidement votre projet.
Avec les taux actuels, il y a peu de chance qu’ils baissent encore. Même si la concurrence inter bancaire reste élevée et que les banques ont des objectifs à atteindre, elles ne prêteront pas à des taux négatifs. Les taux baisseront donc peu. De toute façon, vous avez déjà tout gagné. Avec un tel recul des taux, en seulement 6 mois, la capacité d’emprunt pour 1 000 € par mois est passée au-dessus de la barre symbolique des 200 000 € quand le coût pour 200 000 € empruntés a lui baissé de 16 000 €. Entre nous, jamais les conditions d’accès au crédit ne seront aussi bonnes et votre pouvoir d’achat aussi élevé. Car que va-t-il se passer dans les prochains mois ? Sachez que les prix de l’immobilier risquent de remonter.

Selon l’indice Notaires de France-Insee, au premier trimestre 2016, « les prix des logements anciens en France métropolitaine augmentent pour le troisième trimestre consécutif: + 0,5 % par rapport au quatrième trimestre 2015 (en données provisoires corrigées des variations saisonnières), après + 0,2 % les deux trimestres précédents. Pour la première fois depuis début 2012, les prix des logements anciens s’accroissent sur un an : + 0,3 % par rapport au premier trimestre 2015 ». En 2017, la remontée des prix devrait s’accélérer, votre capacité d’emprunt diminuer et, surtout, il sera plus complexe, pour le plus grand nombre, de devenir propriétaire.

C.V. / Bazikpress © Pixinoo

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée